Beach Boardwalk at sunset

Régions

Les îles de Sanibel et de Captiva

Sanibel et Captiva sont deux îles proches de la côte qui sont reliées au continent par un pont de 4,8 Km qui s’étend de l’extrémité sud de Fort Myers jusqu’à Pine Island Sound, là où la rivière Caloosahatchee se jette dans le golfe du Mexique. On y fait de l'observation d'oiseaux dans une grande réserve naturelle.

Crées par la nature pour protéger le continent, ces îles bercées par la brise soufflant sur les palmiers et les pins, sont célèbres pour leurs plages et l’incroyable diversité des coquillages qui jonchent leurs rivages. Et aussi pour leur réticence à laisser le monde moderne les envahir: aucun feu rouge à Sanibel où les bâtiments sont souvent cachés parmi arbres et buissons afin d’assurer un environnement discret et paisible.

Sanibel et Captiva ont servi d’escale aux explorateurs espagnols et de lieux de séjour à des célébrités et des grosses fortunes, notamment un dessinateur humoristique très original, Jay Norwood Darling. Il a contribué à la fondation d’un refuge national de la vie sauvage, qui s’étend sur plus de 2500 hectares et auquel on a donné son nom.

Les visiteurs des deux îles profitent non seulement des plages naturelles et intactes, mais aussi du rythme nonchalant de la vie insulaire, de restaurants fantastiques, du théâtre, de petits musées et, bien sûr, de l’abondance de la flore et de la faune locales. Captiva, petite île accessible par un minuscule pont, possède d’immenses maisons en bord de mer, ainsi que des hôtels, petits et grands, récents ou anciens, des restaurants et des marinas.

Fort Myers Beach

Il est difficile d’imaginer Fort Myers Beach comme ayant été une lointaine bande de verdure, bordée de sable blanc et fin, uniquement accessible par bateau. C’était pourtant le cas jusqu’à la construction du premier «petit pont» lequel a permis aux touristes comme aux résidents de se rendre sur l’île d’Estero, une île de 11 Km, en passant par Bunche Beach, située sur le continent. Vers la fin des années 1920, un nouveau pont, en fait un pont acheté d’occasion sur la côte est de la Floride, a été installé près de l’actuel San Carlos Bridge. Finalement, un pont flambant neuf relie maintenant Fort Myers et l’île d’Estero.

Petit à petit, les attraits de l’île d’Estero, notamment ses kilomètres de plages de sable fin, ont captivé l’imagination des visiteurs d’ici et d’ailleurs. Cette zone balnéaire attire chaque année des milliers de visiteurs nationaux et internationaux, dont certain d’Allemagne, du Royaume-Uni, de la Scandinavie, des Pays Bas sans oublier de France.

La navigation, la pêche et le spectaculaire Lovers Key State Park font de cette île un véritable éden.

À Fort Myers Beach on trouvera un grand nombre de petits hôtels de famille et de maisons au cachet suranné, le charme «Old Florida», des restaurants de fruits de mer fraîchement pêchés dans le golfe du Mexique, ainsi que le festival annuel de la crevette; tous ces éléments sont réunis pour passer des vacances balnéaires paradisiaques.

La vie nocturne scintille à l’extrémité nord de l’île, autour de Times Square, ses boutiques et ses restaurants. La contemplation du coucher du soleil est un passe-temps très apprécié.

Fort Myers

L’agglomération de Fort Myers est constituée d’un centre-ville historique et d’une zone urbaine s’étendant sur des kilomètres au Sud, le long de la rivière Caloosahatchee et vers l’Est. Elle doit son nom à un colonel de la guerre de Sécession. Son histoire fascinante se confond avec celle de la Floride.

Les peuples autochtones, les Indiens Calusa, habitaient les îles toutes proches. Plus tard, des pionniers s’installèrent sur les plaines boisées de pins. Les conducteurs de troupeaux menaient leur bétail sur l’actuel boulevard McGregor, pour les embarquer sur des bateaux amarrés à Punta Rassa. Thomas Edison et Henry Ford rendirent la région célèbre lorsqu’ils choisirent la «City of Palms» («Ville des Palmiers») comme résidence d’hiver.

De nos jours, Fort Myers est une métropole vivante, mêlant harmonieusement l’écologie, l’histoire et la culture. On y trouve toute une gamme de commerces: boutiques de mode élégantes, antiquaires, magasins en tout genre et centres commerciaux. Les restaurants et la vie nocturne s’animent au coucher du soleil. Profitez du spectacle extraordinaire du soleil plongeant derrière la rivière Caloosahatchee.

Bonita Springs et Estero

L’agglomération moderne de Bonita Springs, dont le nom provient d’une source thermale située sur la route US 41, était à l’origine la ville de Survey. Le poste avancé fut ensuite transformé tour à tour en plantation d’ananas, de bananes et de noix de coco, puis en domaine de chasse et de pêche. La ville bénéficia d’une nouvelle prospérité grâce à l’arrivée de la Tamiami Trail (la route US 41), à l’esprit d’entreprise d’un homme d’affaires du nom de Barron Collier et au chemin de fer.

Des attractions telles que les Everglades Wonder Gardens et The Shell Factory (déplacée à North Fort Myers après un incendie en 1940) ont contribué à la découverte des merveilles de la nature. La toute proche Bonita Beach sur Hickory Island fut nommée Fiddlerville (la ville des violonistes), en raison de la présence de nombreux crabes violonistes sur ses rivages, par ailleurs constellés de coquillages. De nos jours, les visiteurs profitent des voies d’eau dans cette région pour faire du bateau.

Plus au nord, Estero a été constituée en commune en 1904 par les Koreshans, une secte religieuse qui comptait à l’époque près de 10.000 membres. On peut voir les vestiges de leur «Nouvelle Jérusalem» sur les rives de la rivière Estero, au Koreshan State Historic Site, où l’on visite aussi Mound Key, un grand village et lieu sacré des Indiens Calusa.

Parmi les attractions plus récentes, on trouve un grand choix de restaurants, une salle de spectacles, le Germain Arena, ainsi que des centres commerciaux tels: The Promenade, Miromar Outlets et Gulf Coast Town Center.

Cape Coral

À l’origine, il y avait des ranchs d’élevage, des exploitations forestières et piscicoles, et ce n’est que dans les années 50 que l’agglomération de Cape Coral s’est finalement émancipée par le biais de réserves naturelles et de possibilités de randonnée.

Conscients du potentiel de cette région en bordure de mer, des promoteurs, les frères Rosen créèrent des lotissements entourés de canaux permettant de faire du bateau. On y invita des célébrités pour vanter les avantages du «Cap», ainsi que le nomment les gens du coin.

Aujourd’hui, on trouve de nombreux restaurants et commerces sur Cape Coral Parkway, ainsi que toutes sortes d’activités pour les enfants, entre autres le parc aquatique Sun Splash Family Waterpark, le parc d’amusement Mike Greenwell’s Family Fun Park et le tout nouveau Skate Park, d’une superficie de 2500 m2.

Les amoureux de la nature pourront explorer la réserve Four Mile Cove Ecological Preserve, où un chemin de planches surplombe la mangrove.

Pine Island

De tout temps, cette île a été un des lieux préférés des artistes. Cependant, on y pratique aussi la pêche comme autrefois. Elle est entourée par Pine Island Sound et une réserve naturelle aquatique.

Le minuscule village de Matlacha (prononcez Matlachay) forme un pont entre le continent et Pine Island qui, tout comme Sanibel et Captiva, ne compte que des carrefours à quatre signaux Stop et des règles de circulation basées sur la courtoisie.

Les habitants de Pine Island sont très indépendants. Ils sont nombreux à s’adonner aux trois activités principales de l’île: la culture des palmes et des fruits tropicaux, dont différentes variétés de mangues, la pêche, ainsi qu’à la création artistique visuelle et littéraire.

Un terrain de golf de 18 trous se trouve à Alden Pines. Enfin, le Calusa Heritage Trail, à Pineland est un intéressant parcours didactique sur la culture amérindienne.

Boca Grande & Outer Islands

Regroupée autour du vieux dépôt ferroviaire qui créa à l’origine de nombreux emplois, près de l’extrémité sud de Gasparilla Island, la charmante communauté de Boca Grande s’est métamorphosée en un lieu de villégiature pour gens fortunés et célèbres, mais aussi pour les bourses plus modestes. Elle est dotée de cinq plages, ainsi que d’un bel hôtel de villégiature non loin de la «ville». Les visiteurs apprécient son élégance décontractée, ses magasins d’articles de pêche et de navigation bien achalandés et ses kilomètres de pistes cyclables sillonnant l’île.

Plus au large, North Captiva, Cayo Costa, Cabbage Key et l’île de Useppa attirent des visiteurs d’âges, de talents et d’intérêts variés. North Captiva possède des plages immaculées, de vastes maisons à louer et deux restaurants; à Useppa, on trouve l’auberge Collier Inn, une belle promenade botanique et le minuscule et passionnant musée Barbara Sumwalt.

Cabbage Key est une parenthèse dans le monde civilisé comme seuls les insulaires peuvent la concevoir: un repas simple, hamburger et fruits de mer, mais une vue spectaculaire et un petit hôtel offrant des bungalows individuels. Cayo Costa est essentiellement composée d’un parc d’Etat, considéré comme une des splendeurs de cette partie de la Floride: plages de sable fin, vastes et intactes, cabanes rustiques et terrains aménagés pour le camping. On peut y voir des nombreux oiseaux et autres animaux sauvages.

North Fort Myers

Située sur la rive nord de la Caloosahatchee, North Fort Myers offre aux visiteurs un mélange de ville et de campagne. Les vénérables chênes drapés de mousse, les gracieux haras et les bords de la rivière tropicale évoquent une authentique région du Sud des États-Unis. De plus, on y trouve de nombreuses boutiques et des restaurants typiques.

À l’intérieur des terres, des pistes cavalières permettent de pratiquer l’équitation et d’explorer la région et sa faune du haut de sa monture. Si vous voulez profiter de la rivière, les marinas qui la bordent offrent des activités de pêche et de canotage, avec possibilité de louer des bateaux.

Aucune visite ne serait complète sans une escale à la Shell Factory, qui héberge la plus grande collection de coquillages et de coraux du monde. Les enfants seront fascinés par les trésors de la mer. Enfin, on trouve un marché aux puces assez kitsch au Northside

Drive-In. Hôte fréquent de nos eaux, le lamantin, également nommé vache marine, est considéré comme étant un des mammifères les plus timides et les plus doux de la nature. Bien que l’espèce existe depuis 65 millions d’années, elle est menacée d’extinction. On peut apercevoir ces animaux en amont de la rivière où ils apprécient les eaux tièdes. Des excursions sur la rivière tropicale permettent de les observer dans leur environnement naturel.

Au nord-est de la région, Babcock Wilderness Adventures organise des circuits à bord d’énormes 4X4 permettant de traverser quatre écosystèmes distincts. Vous pourrez voir des alligators, des panthères de Floride, des cerfs, des dindes sauvages et des sangliers dans leur habitat naturel.

Lehigh Acres

Des maisons adossées au canal se partagent l’espace avec un golf-resort et des restaurants proposant une cuisine authentique et variée, notamment allemande et caribéenne.

À l’écart de l’agitation de la vie quotidienne, Lehigh Acres offre le calme de la campagne, de nombreuses activités familiales et un shopping de qualité. La proximité de l’aéroport international est un autre atout.

Lehigh Acres est idéal pour profiter des kilomètres de canaux d’eau douce, de la pêche, du tennis, de l’équitation, ou encore d’un parcours de 24 km de pistes cyclables et pédestres.

Rendez-vous au Greentree Resorts Admiral Lehigh, un hôtel avec salles de réunion et un golf de 36 trous réputé difficile. D’autres golfs de la région offrent des parcours de championnat, style Floride.

En dehors des canaux, 16 lacs très poissonneux, raviront les pêcheurs où perches, crapets (crappies) et poissons-chats abondent. De nombreux pontons d’amarrage sont à la disposition des plaisanciers dans toute la région.